Kochi

Eglise Saint François

Kochi est une des villes importantes en Inde de Sud. Le commerce, des voiliers et des conquêtes se tirent comme une file rouge dans son histoire. Déjà en 1503, des marins portugais y ont commencé à construire la première église chrétienne sur le sol indien, l'église église Saint François. Sur son cimetière, on avait enterré même Vasco da Gama - avant que ses ossements ont été transférés à Lisbonne quelques ans plus tard. En mémoire du grand navigateur on a exposé quelques tableaux en granite avec des gravures en latin et en portugais - et des cartes postales de Lisbonne des années 70.

Filet de pêche chinois
Filet de pêche chinois

Filets de pêche chinois

On trouve les filets de pêche chinois qui s'enchaînent au bord de la mer, dans chaque guide touristique. Les constructions en bois ont une taille considérable et ils exigent plusieurs hommes pour les opérer.

Ce mécanisme est très élaboré et se base sur l'équilibre et le couple de rotation. Il y a deux bras formant un angle droit. Le bras qui donne sur l'eau porte le filet, tandis que le bras vers la terre a plusieurs grandes pierres attachées. Quand le mécanisme bascule pour lever le filet de l'eau, le bras côté la terre augmente constamment son couple de rotation. Cet effet est compensé par les pierres attachées : en fonction de l'angle du bras, une pierre après l'autre touche la terre et ne transmet ainsi plus de force.

Normalement, les filets sont opérés que pendant la nuit. Une lampe attire des poissons et d'autres animaux marines sur le filet. D'un coup, le filet est levé et les poissons sont attrapés. C'est pour des raisons touristiques qu'on opère les filets à Kochi pendant la journée - la pêche est faible.

Kathakali

Kathakali est une danse traditionnelle dans l'état Kerala. Il existe plus que cent pièces de danse, toutes sur des sujets religieux. Chaque pièce est jouée par deux danseurs - et deux musiciens pour la musique. Selon les traditions il est seulement permit aux hommes de présenter les danses Kathakali - même les rôles féminins. Aujourd'hui par contre on trouve des fois des danseuses.

Danse de Kathakali
Danse de Kathakali

Comme le schéma "noir et blanc" (noir pour les méchants, blanc pour les bons), assez répandu dans le cinéma occidental, le Kathakali utilise aussi un code de couleurs pour distinguer le bien du mal. Dérivé de l'importance vitale de la verdure à Kerala, le visage du héros est vert, symbolisant le bien - le mal est représenté par l'orange.

La danse elle-même est très complexe. Une grande partie des symboles et gestes sont imperceptibles pour des yeux occidentaux. Mais après une présentation dans la "See India Foundation" à Ernakulam, un danseur expérimenté expliquait aux spectateurs certains détails de la danse.