Delhi

Delhi - deux villes

En fait, quand on parle de Delhi on parle de deux villes voisines : Old Delhi et New Delhi. Ces deux soeurs sont bien différentes. Vieux Delhi est une ville indienne typique avec ses rues chaotiques, animées et pleines de petits commerces. Spécialement le quartier de Chandi Chowk est vivant. D'autres quartiers bien connus du Vieux Delhi sont les rues autour de la Jama Masjit (Mosquée du Vendredi) et le Fort Rouge.

Avenue principale de Nouvelle Delhi
Avenue principale de Nouvelle Delhi

Nouvelle Delhi par contre est la capitale officielle de l'Inde. Elle héberge donc les institutions politiques et une grande partie des ambassades. Les rues qui sont minutieusement gardées propres, ont été planifiées pendant la règne britannique. Pour un moment elles font oublier l'affairement du Vieux Delhi, juste quelques kilomètres plus au nord. Chaque 26 Janvier il y a une gigantesque parade qui défile sur l'avenue principale pour fêter l'anniversaire de l'indépendance de l'Inde. Pendant ces parades, l'armée montre sa puissance, entre autres, sous la forme de fusées nucléaires. C'est ça, l'Inde, le pays des contrastes : des religions paisibles et du nationalisme enflammé.

Hébergement

Un de mes collègues chez Siemens (Samarth) est originaire de Delhi, et ses parents y vivent toujours. Pour cela il nous a gentiment offert de rester dans sa famille pendant notre petit séjour à Delhi. Cela était très pratique vu que l'appartement n'était qu'à un quart d'heure de la gare "New Delhi". Quand nous avons sonné à la porte, il y avait Ram, le serviteur de la famille qui a ouvert la porte. Il était visiblement surpris de recevoir deux occidentaux avec leurs sacs-à-dos montés et la barbe du train de nuit encore dans la figure. Ram ne connaissait aucun mot d'anglais, et nous aucun mot d'hindi.

Nous avons réussi de le convaincre que nous étions des amis de la famille. Ensuite, sa surprise a dû augmenter encore quand nous avons commencé à défaire nos sacs-à-dos et demandé à pouvoir utiliser la salle de bains. Avant notre départ, Samarth nous avait indiqué qu'il aurait été possible que ses parents jouassent au golfe quand nous arriverions. Alors, nous avons expliqué à Ram que nous allions visiter New Delhi et que nous reviendrions le soir.

Après une longue journée nous sommes revenus - Ram était là mais pas les parents. L'affaire nous semblait alors suspecte. J'ai montré la "8" sur ma montre et je lui ai demandé "Mr. Prasad?". Ram par contre a répondu en pointant sur "mardi" sur le calendrier - pour dire "échelle de temps incorrecte".

Les parents de Samarth étaient partis pour deux jours - et apparemment ils ont oublié de prévenir Ram de notre arrivée. Ainsi nous avons décidé de nous chercher une chambre d'hôtel. Mais plus tard nous avons eu l'idée de trouver quelqu'un qui savait parler l'anglais et l'hindi. C'était finalement un gestionnaire de taxis qui nous a rendu le service de téléphoner Ram pour lui expliquer la situation. Pour prouver mon identité j'ai sorti mon passeport, les cartes de visite de Siemens - et le plan pour arriver à l'appartement, dessiné au crayon. Mais le vieil homme a dit en souriant : "Mais non, Monsieur, pas besoin, vous êtes un gentleman !".

Fête de Holi
Fête de Holi

Fête de Holi

"Holi" est une fête qui est très populaire, surtout en Inde du nord. Même si on ne connaît pas les dates exactes en tant que voyageur il y a un indicateur visible qui annonce la fête. Tous les gens dans la rue sont couverts de poudre de couleur - des cheveux jusqu'aux petits orteils. Vert, rouge, jaune, normalement un mélange de toutes les couleurs. Cette coutume enlève pour une journée toute barrière entre les castes. Pendant Holi les gens fêtent ensemble, sans le fardeau de la couche sociale d'où ils viennent - cachés par la couleur.

Logiquement ce sont les touristes occidentaux qui sont les cibles préférées pour les attaques de couleur, menées souvent par les jeunes. Des fois il y a même de mecs méchants qui choisissent des voyageurs féminins pour toucher leurs seins sous le prétexte de Holi. Quand on se sent pour un moment en sécurité dans une petite rue l'attaque vient des toits : des jeunes jètent des ballons remplis par de l'eau colorée - spécialement risqué pour l'appareil photo.

Nettoyeur d'oreilles

Un soir, nous sommes allés à la fontaine au milieu de la "Connaught Place". Peu de temps après un homme s'est orienté vers nous. Quand il a appris que sous étions allemands il a présenté un petit cahier avec plein d'entrées écrits à la main - bien entendu en allemand. Une certaine Melanie de Heidelberg recommande ses services - il est un nettoyeur d'oreilles professionnel !

S'il pouvait jeter un coup d'oeil, gratuitement bien sûr? "Ok, d'accord." - "Mais Monsieur, quand avez-vous lavé vos oreilles pour la dernière fois?". Finalement, nous nous sommes assis sur la pelouse, se laissant tirer les bouts d'oreille. Il ne nous restait plus qu'à espérer que le bruit étrange de ses cotons sur le tympan ne sera finalement pas si destructeur qu'on pensait.

En plus, nous étions de clients spécialement difficiles, il a dû utiliser "un remède" - mais il nous a promis que ça valait la petite charge supplémentaire. D'abord on pensait "Ce charlatan, il ne nous verse que des gouttes d'eau dans l'oreille", mais puis on a changé d'avis : "Mon Dieu, j'espère que cette liquide bizarre est que de l'eau !!" Après le traitement il nous a crié un fort "HELLO!" de très prè dans l'oreille pour prouver qu'on entendrait mieux dorénavant.